Mastère spécialisé (label Conférence des grandes écoles) Santé publique

Code diplôme/certificat: MS09p-1

75

Niveau d'entrée

  • Bac +5

Niveau de sortie

  • Niveau I (bac+5 et plus)

Responsable national

Responsable opérationnel

Appréhender toutes les dimensions de la santé publique.

Publics / conditions d'accès

Prérequis :
Prérequis : niveau bac+5 (Master 2)
  • diplôme d'ingénieur habilité par la Commission des Titres d'Ingénieurs ;
  • diplôme d'une des écoles de management titulaires habilités à délivrer le grade de Master ;
  • diplôme de 3èmes cycles habilités par les autorités universitaires ;
  • diplôme professionnel cohérent avec le niveau bac + 5 ou permettant la présentation de certains grands concours nationaux (ENA, ENSP...) tel que figurant dans la liste arrêtée par la Conférence des Grandes Ecoles ;
  • diplôme d'une école de statistiques (ENSAI, ISUP, INA ou diplômes jugés équivalents).
  • les étudiants ayant validé un 2ème cycle d'études médicales, vétérinaires, pharmaceutiques ou odontologiques, devront avoir acquis un nombre d'unités d'enseignement en épidémiologie et en biostatistique équivalent au contenu d'une 1ère année de master en santé publique ou d'une maîtrise de sciences biologiques et médicales.
  • diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus.
Processus d'admission
Les candidats devront constituer un dossier de candidature comprenant:
- une lettre de motivation,
- un CV détaillé avec photo,
- copie d'une pièce d'identité,
- copie de diplôme bac+5,
- deux lettres de recommandation.

Le dépôt de ces dossiers se fera, à l'adresse suivante:
Conservatoire national des arts et métiers
École Management et société - DISST
École Pasteur/Cnam de santé publique
Case courrier: 1D4P30
292 rue Saint-Martin
75141 Paris Cedex 03
 
Il est fortement conseillé d'envoyer une copie du dossier par voie électronique à l'adresse ecole-pasteur@cnam.fr.  Les dossiers arrivés avant le 15 avril seront examinés par le Comité Pédagogique lors d'une première session fin avril (réponse début mai). Les dossiers arrivés après le 15 avril seront examinés lors d'une deuxième session mi-juin (réponse début juillet).
 
Informations complètes sur le site http://ecole-pasteur.cnam.fr

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Mastère spécialisé (label Conférence des grandes écoles) santé publique

Inscrit RNCP : Non-inscrit

Codes NSF : Santé

Code ROME : Conseil en Santé Publique

Organisation

Présentation générale du mastère de santé publique :
Tronc commun d'octobre à janvier, spécialisation de février à mai, et stage de juin à novembre.
La formation à temps plein s'articule autour d'un tronc commun de 25 ECTS et d'une spécialisation de 20 ECTS à choisir entre les quatre proposées.
Les enseignements sont complétés par la réalisation d'un stage et par la rédaction d'un mémoire, représentant au total 30 ECTS. Pour les étudiants issus du milieu professionnel, le stage peut être réalisé dans leur cadre habituel de travail.
Pour les étudiants qui le souhaitent, le mastère peut être réalisé sur 2 ans: le tronc commun la 1ère année, la spécialisation et le stage la 2ème année.
 

Stage / missions

Stage, mémoire:Les étudiants réalisent un stage d'une durée de 4 à 6 mois (30 crédits ECTS) en accord avec les objectifs définis avec le responsable de stage. Le lieu du stage est fonction de la spécialisation choisie par les étudiants et, par là, des types de métiers auxquels ils se destinent.
Ce sont principalement les structures susceptibles de les recruter, soit :
- les nouvelles agences sanitaires nationales et régionales ;
- les instituts de recherche liés aux sciences de l'homme et du vivant ;
- les établissements de soins ;
- les services centraux de l'Etat : l'administration de la Santé, de l'Agriculture, de l'Economie, de l'Industrie; de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement ;
- les services déconcentrés de l'Etat ;
- les caisses d'assurance maladie (les médecins conseil, les gestionnaires de risque), les mutuelles et les autres assureurs complémentaires ;
- le secteur parapublic ;
- les collectivités territoriales : ville, département, région ;
- l'industrie : agro-alimentaire, eau, élimination des déchets, mer, énergie, pharmaceutique, biomédicale, cosmétique ;
- les grands groupes de presse et de communication ;
- les sociétés d'assurances et les mutuelles ;
- les grands groupes hospitaliers ;
- les entreprises offrant des services aux collectivités tant du point de vue de la pratique que des études et de la recherche.
Le caractère professionnalisé du mémoire est mis en avant : la recherche d'un terrain de stage se fait en fonction d'un sujet que l'étudiant souhaiterait approfondir et vice versa. La personne en charge de l'étudiant durant le stage est celle chargée de suivre et d'encadrer sa thèse professionnelle. Le travail permet de valider l'expression d'une ou plusieurs compétences liées au dossier choisi. Il permet de s'assurer de la capacité de rendre compte de la démarche, des ressources mobilisées, de l'adaptation aux situations professionnelles, de communiquer par écrit et à l'oral.Pour les professionnels en cours d'emploi, le stage peut se dérouler sur le lieu d'exercice, cependant une période de stage d'observation dans un autre contexte professionnel est fortement conseillée.Le stage sert à la préparation d'un mémoire professionnel dont la validation compte pour moitié dans la note finale du mastère. Une production écrite est attendue, ainsi qu'une présentation orale devant un jury. L'élaboration du mémoire se fait en lien avec des structures de recherche. Il peut faire l'objet de recherche ? action à visée professionnelle et d'une publication.

Modalités d'évaluation

Examens écrits à l'issue des cours du tronc commun - projets individuels ou groupés - examens écrits, exposés, selon la spécialisation choisie.

Compétences

La formation confronte les étudiants aux grands thèmes de la santé publique et de l'organisation de la lutte contre l'ensemble des risques infectieux et non infectieux (alcool, tabac, alimentation, accidents des transports et domestiques, risques environnementaux...), et les familiarise avec les méthodes quantitatives (épidémiologie, statistique, modélisation...) ; l'objectif est également de leur donner la maîtrise des concepts régissant l'organisation, la gestion et le financement des politiques de santé.
A l'issue de la scolarité, et davantage suivant la spécialisation qu'ils auront choisie, les étudiants devront :
- être familiers de l'histoire de la santé publique, ses déterminants, ses grands modèles, ainsi que des fondements éthiques de la Santé : justice, allocation, disparités, responsabilité individuelle et collective ;
- maîtriser les grands principes de l'épidémiologie moderne : la mesure du risque, celle de l'association entre une maladie et ses déterminants, les types d'études épidémiologiques, et la détection des biais ;
- utiliser aisément les outils statistiques nécessaires à l'analyse des données biomédicales : la description des variables, les tests d'hypothèse, la comparaison de groupes, les modèles prédictifs et l'analyse multivariée ;
- avoir acquis les concepts de base de l'économie (macro et micro), du droit, de la sociologie, appliqués à la santé ;
- comprendre les fondements des politiques de santé, connaître les éléments constitutifs des systèmes de santé, et être en mesure d'établir les éléments de différences entre les systèmes de santé selon les pays ;
- connaître la démarche d'évaluation quantitative des risques sanitaires liés à l'environnement (général et professionnel), à l'alimentation, aux produits de santé, aux installations industrielles, aux les projets d'aménagement et aux milieux de vie.

Contact

EPN07
292 rue saint Martin
75003 Paris
Tel :01 58 80 84 47
nathalie.hernandez@lecnam.net

Voir les dates et horaires, les lieux d'enseignement et les modes d'inscription sur les sites internet des centres régionaux qui proposent cette formation

Diplôme ou certificat

    • Paris
      • Paris
        • Stage de formation
        • Parcours imposé